X

Bonjour,

Malheureusement votre navigateur est obsolète. Pour une navigation optimale sur notre site nous vous recommandons de télécharger gratuitement Mozilla Firefox.

L'équipe des pépinières.

Myrtilles, c’est tout beau, tout bon

Plaisir de la table conjugué au plaisir du jardin, la myrtille vous ravira.

J’avoue, il me suffit de penser à une tarte aux myrtilles pour que mes papilles picotent et que je me mette à saliver.

Avant de les savourer, il faut les récolter; avant de les récolter, il faut les planter. Alors, voyons voir.

 

Bon et beau

La myrtille fait partie de la famille des Ericacées et du genre vaccinium comme l’airelle et la canneberge.

Vaccinium myrtillus est le nom scientifique de la myrtille sauvage qui pousse naturellement sous la forme d’un petit arbuste rampant, ne dépassant pas 30 à 60 cm de haut. La Myrtille sauvage a fait l’objet de recherches et de travaux de sélection qui ont permis  la création de nombreuses variétés « domestiquées ».

Le myrtillier commun a ainsi donné naissance au Vaccinium corymbosum (myrtille d’Amérique), myrtillier arbustif à gros fruits, facile à cultiver dans nos jardins.

Selon les variétés plus ou moins compactes, l’arbuste peut se dresser de 0,80m à 2m. Caducs pour la plupart, les myrtilliers prennent à l’automne de magnifiques couleurs jaune, rouge, orange, ce qui justifie tout à fait leur place au jardin d’ornement, en particulier aux côtés des rhododendrons, azalées et autres plantes de terre de bruyère. Les fleurs apparaissent à partir du mois de mai sous forme de petits grelots blanc verdâtre et rosés qui laissent place aux baies plus ou moins noir bleuté selon les variétés.

Plantation et entretien

Le myrtillier a besoin d’un sol frais, léger et acide. Ajouter de la terre de bruyère ou du sable de rivière lors de la plantation et l’exposer à mi-ombre lui permettront donc de bien se développer.

Très rustique, il supporte des températures allant jusqu’à -25° et ne requiert pas de taille systématique .

Même si certaines variétés sont dites auto-fertiles, plantez au moins deux myrtilliers de variétés différentes, la fructification sera meilleure.

Échelonner les récoltes

Nous vous proposons une douzaine de variétés de myrtilles  que nous vous présentons ici de la plus précoce à la plus tardive car il peut être intéressant de choisir des variétés permettant un étalement des récoltes de juin à septembre.

Bluetta et Sunshine blue: arbustes de vigueur moyenne, persistants, produisant de nombreux fruits de taille moyenne juteux et parfumés arrivant à maturité fin juin, début juillet.

Paty: magnifique feuillage d’automne, petits fruits.

Duke: feuillage coloré à l’automne, rendement très élevé, fruits gros et fermes.

Blue Crop: existe depuis 1941, c’est la plus cultivée pour sa très bonne production de gros fruits et son feuillage rouge à l’automne.

Ivanhoe: produit de gros fruits très parfumés à la saveur acidulée. Beau feuillage coloré à l’automne.

Brigitta: variété récente (1977) compacte, elle est idéale pour les petits espaces. Les fruits parfumés de taille moyenne  se conservent bien.

Berkeley: produit de très gros fruits très fermes à la saveur sucrée et douce et à la peau fine, un atout pour les gelées et confitures. Coloré à l’automne.

Legacy: obtenue aux USA en 1993, cette variété buissonnante compacte se colore à l’automne et donne des baies de taille moyenne parfumées, de bonne qualité gustative.

Chandler: arbuste très productif aux très grosses baies légèrement acidulées dont la maturité s’étale sur 6 semaines en juillet août. Feuillage automnal lie de vin et orange.

Darrow: très bonne production s’étalant sur août et septembre. Les fruits juteux et aromatiques de taille moyenne ont une saveur acidulée. Feuillage automnal rouge orange.

Nous vous proposons également un vaccinium Ashei, le Pink Lemonade, un arbuste persistant compact qui produit en août des fruits rose vif à la saveur douce et à la chair ferme.

 

Vertus et bienfaits de la myrtille

Myrtille en médecine

Les propriétés médicinales de la myrtille ont été très vite identifiées par les hommes. On la prescrit ainsi depuis des siècles pour traiter les problèmes de vision et les diarrhées.

Puissant antioxydant, les scientifiques ont démontré que les composés des myrtilles favorisent la prévention des maladies cardiaques et auraient un effet positif sur la mémoire et la capacité à prévenir des maladies dégénératives ou des cancers.

L’association américaine des diététiciens a récemment donné à la baie de myrtille le titre de « super-fruit ». En effet, la baie fournirait plus d’énergie que tout autre fruit (c’est une très grande source de vitamine C), avec moins de calories.

 

Myrtille en cuisine

Les baies peuvent être consommées fraîches ou être utilisées en pâtisserie pour confectionner des tartes et divers autres gâteaux comme des muffins, des crumbles…

Elles peuvent également être utilisées pour faire des confitures, des sirops, des sorbets, des tisanes, des eaux-de-vie, des liqueurs ou des vins.

La myrtille est donc une gourmandise saine aux propriétés multiples et reconnues qui a sa place dans nos jardins et sur nos tables. Qui en douterait?